press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/10

Histoire

La Centrale du chien d’agrément et de compagnie, CCAC, a été créée le 19 décembre 1965 sous forme d’association, se fixant comme but de s’occuper du compagnon chien. Cette association a obtenu en date du 6 juin 1973 la personnalité juridique par la publication des statuts au Journal officiel du Grand-Duché de Luxembourg, au Mémorial, Recueil des sociétés et associations.

 

Elle forme ensemble avec la Centrale luxembourgeoise du sport pour chiens d'utilité, CLSCU et la Centrale du chien de chasse du Grand-duché de Luxembourg, CCC, la Fédération cynologique luxembourgeoise, FCL, organisme fédéré à la Fédération cynologique internationale, FCI. Différentes modifications statutaires ont été approuvées par les différentes assemblées générales respectives.

 

  • en 1990, le corps du texte des statuts est rédigé en langue française. La dénomination a été changée en sa teneur actuelle, à savoir, Centrale du Chien d’Agrément et de Compagnie du Grand-Duché de Luxembourg (CCAC). L’objet a été reformulé pour refléter ainsi plus de clarté. La rubrique membres a été adaptée, les clubs formant la base de la centrale ont été intégrés. Le chapitre reprenant le fonctionnement de l’assemblée générale et la gestion proprement dite de l’association a été rédigé dans un texte traitant plus nettement des attributions spécifiques à ces deux organes sociaux.
     

  • en 1998 le texte concernant la tenue de l’assemblée générale et la durée des mandats des membres du conseil d’administration ont été modifiées.
     

  • en 2001 a été inséré un alinéa obligeant les clubs affiliés à la CCAC de remettre à un délégué du conseil d’administration une copie des comptes annuels dûment approuvés.
     

  • en 2010 le texte des statuts a été reformulé afin d’en faciliter la lecture. Il protège les membres composant la CCAC et distingue un fonctionnement entre les membres afin d’assurer une vie commune plus structurée. Le texte amendé concernant l’affiliation des diverses associations canines auprès de la CCAC livre une solution fonctionnelle et adaptée. Des pouvoirs appropriés ont été attribués à l’assemblée générale, le premier organe de l’association. L’existence du règlement intérieur est ancrée dans le texte des statuts.
     

  •  au mois de décembre 2013 l’assemblée générale extraordinaire reformule l’objet de la CCAC afin de permettre à la centrale de s’enrichir au point de vue d’affiliation d’associations canines organisant des expositions canines et renforçant ainsi son objectif premier, à savoir, de promouvoir et d’encourager l’amélioration et l’élevage des chiens de races de chiens. Les membres du conseil d’administration ont trouvé une solution non seulement pratique et pragmatique, mais avant tout et surtout une solution adaptée au fonctionnement de la centrale sans en changer l’esprit des fondateurs.

 

Le texte des statuts actuellement en vigueur peut être lu dans la rubrique ‘Statuts‘.

 

Le rôle primordial joué par la centrale est retracé dans la formulation de son objet, à savoir, de resserrer les liens amicaux qui unissent les différents membres et clubs s'occupant des races de chiens, de leur donner, par leur groupement, plus d'appuis dans leurs activités propres. Ce qui veut dire que la centrale existe pour défendre ses membres devant un public acceptant de plus en plus difficilement le chien, créant par ce fait des barrières de plus en plus nombreuses au développement de leurs actions et activités, aussi bien en leurs qualités de propriétaires de chiens qu’en qualité d’éleveurs de chiens.